Les mangas

Publié le par Call Lum

Les mangas
Les mangas
Les mangas
Les mangas
Les mangas
Les mangas
Les mangas
manga en kanji
manga en kanji

Qui est-il ? D'où vient-il ? Pourquoi a-t-il autant de succès ? Retour sur la petite histoire du manga ...

D'où vient le mot "manga" ?

Le mot japonais « manga » souvent traduit littéralement par « image dérisoire, insignifiante », est composé de « ga », qui désigne la représentation graphique, et « man », « divertissant », « sans but », mais aussi « exagérer » (qui peut être interprété comme caricature). Ainsi on pourrait aussi bien traduire ce mot par « dessin au trait libre », « esquisse au gré de la fantaisie », ou tout simplement caricature ou grotesque. En 1814, Hokusai Katsushika, futur peintre de La Grande Vague de Kanagawa, donne à ses recueils de caricatures et de petits dessins humoristiques le titre Hokusai manga. C'est ce dernier ouvrage qui fait connaître le mot en Occident.

les emakimono
les emakimono
L'histoire des Mangas :

L'origine du manga remonte au XIIe siècle, la peinture narrative apparaît à l'époque de Nara, ce sont les premiers rouleaux, parchemins peints japonais : les emakimono. Ils contenaient des dessins d'hommes, caricaturés en animaux. Ces œuvres associaient en effet des peintures à des textes calligraphiés qui assuraient, ensemble, le récit d'une histoire que l'on découvrait au fur et à mesure que se déroulait le rouleau. Lors de la période Edo, les estampes étaient d'abord destinées à l'illustration de livres. Puis vint la disparition relative des écrits complémentaires et la naissance de l'estampe « indépendante » en une seule illustration. C'est d'ailleurs Katsushika Hokusai (1760-1849) dont je parlais plus haut, le fondateur de l'estampe de paysage, qui donna son nom au manga, nommant ainsi ses célèbres caricatures, les Hokusai Manga qu'il publia de 1814 à 1834 à Nagoya.

dragon ball
dragon ball
Diffusion au Japon :

À la différence de l'Europe et des États-Unis, le marché de la bande dessinée au Japon n'est pas un marché de niche mais un phénomène de masse qui touche une part énorme de la population et génère une importante activité économique. Depuis son ouverture en novembre 2006, le musée international du manga de Kyōto offre une impressionnante collection de manga (200 000 volumes, sachant que la collection est amenée à évoluer). L'énorme popularité des mangas rivalise avec les grosses pointures de la bande dessinée européenne ; ainsi, les 42 tomes de Dragon Ball se sont vendus à plus de 250 millions d'exemplaires dans le monde et les 72 tomes de One Piece se sont vendus à plus de 345 millions d'exemplaires dans le monde , un chiffre qui surpasse, dans l'absolu, celui enregistré par Les Aventures de Tintin et Milou avec 24 albums édités à plus de 200 millions d'exemplaires. Rien qu'au Japon, le tirage de One Piece dépasse les 300 millions d'exemplaires à la sortie du tome 72 le 1er novembre 2013. Les manhwa, bandes dessinées coréennes très semblables aux mangas, ont également une diffusion de plus en plus dynamique

candy
candy
"Naissance du Manga en France"

La première série animée manga ( appelée "anime") voit le jour au japon en 1963, mais il faut attendre les années 80 pour que la mode débarque en France, grâce aux émissions pour enfants: Goldorak, Albator, Candy, Capitaine Flam qui font leur apparition sur nos écrans. Alors que de plus en plus de voix s'élèvent pour protester contre les animes, accusés d'être trop violents, la mode est lancée : plusieurs maisons d'éditions commencent à publier les livres dont sont tirées les séries, et c'est un véritable succès ! dans les années 2000, c'est le film d'animation japonais qui débarque sur grand écran, notamment grâce au célèbre réalisateur Hayao Miyazaki. Le marché a connu un véritable essort avec l'arrivée d'autres éditeurs comme Kana, Pika, Kaze Manga ou encore Ki-Oon.

Osamu Tezuka
Osamu Tezuka
Comment est né le manga tel qu'on le connait aujourd'hui ?

Au début du XXe siècle, les auteurs japonais s'inspirent des BD américaines, commencent à réunir leurs images en série, puis à les publier dans des magasines. Ce n'est que quelques décennies plus tard, qu'un célèbre illustrateur, Osamu Tezuka, auteur d'astro boy (que l'on évoquait dans le LFJ1 sur les robots), eut l'idée de s'inspirer des techniques du cinéma pour apporter davantage d'intensité aux images : angles de vue, zoom, visages expressifs avec de grands yeux, le manga tel que tu le connait est né !

Les mangas
Quelques Notions :

Le dessinateur de mangas est appelé mangaka. Il est soumis à des rythmes de parution très rapides, et ne bénéficie pas toujours d'une liberté totale sur son œuvre, selon la réception auprès du public. Si le manga connaît un fort succès, l'auteur devra prolonger son histoire, même s'il voulait la terminer. À l'inverse, certaines œuvres peu connues ne verront pas leurs suite et fin publiées. Les mangas se lisent souvent dans le sens inverse des bandes dessinées occidentales : de droite à gauche, ce qui correspond au sens de lecture japonais. Cela amène une certaine confusion puisque la lecture des mots se fait alors dans le sens inverse de celui des cases.

city hunter
city hunter
Cibles Editoriales :

Les mangas ont un panel de sujets très large qui peut aller de la musique (Detroit Metal City, Nodame Cantabile, Beck, etc.) au vin (Les Gouttes de Dieu) en passant par la boulangerie (Yakitate!! Ja-pan) et s'adressent a tout public. Une classification des thèmes a été mis en place, avec un véritable panel de Catégories et Sous Catégories. Je ne citerai que les trois Genres principaux :

Les Shonen : Manga pour les adolescents, plus axés pour les garçons. ces manga traitent souvent d'aventures, de science fiction, fantastique (ex : Naruto - One Piece - Fairy Tail...)

Les Shojo : Manga pour adolescentes; principalement lus par des filles. Dans ce genre on verra plus souvent de la romance mais aussi des aventures, de la magie... (ex : Nana, Vampire Knight, Fruits Basket...)

Les Seinen et Josei : Mangas plus axés pour les adultes. Il traite plus de psychologie, thriller, de violence. Ils sont beaucoup plus noir, plus sombres et commence à devenir plus populaire. La génération ayant connu les manga en commençant avec City Hunter, passant par Dragon Ball, Naruto etc... Grandissent bien sur et recherchent donc des mangas plus sombres et plus matures.

Publié dans manga

Commenter cet article