Nana

Publié le par Call Lum

Nana
Nana
Nana
Nana
Nana
Nana
Nana
Nana
Nana
Nana

Nana s'est imposée comme l'oeuvre incontournable en France pour les fans de shojos matures et d'anime musical. Si vous vous attendez à du shojo classique avec Nana, vous faîte une grave erreur. Ici, le monde est clairement adulte, on n'est pas dans un lycée à vivre nos premiers amours. Non ici chaque personnage à déjà ses propres bagages et font face au monde des adultes. Les problème du monde adulte sont ainsi mis en évidence par Nana: le travail, le logement, l'adultère ou encore la grossesse, tout y passe !

L'histoire

Nana nous présente le destin de deux filles se croisant dans le train en direction de Tokyo. Ou plus précisément, un train en destination de leur nouvelle vie à la capitale. En effet, les deux filles ont vécu bien des épreuves au moment de leur adolescence et décident de faire table rase de leur passé en recommençant leur vie ailleurs. Bien qu'elles soient très différentes, cette volonté de tout reprendre à zéro est ce qui va les rapprocher. En effet, après avoir découvert qu'elles portent le même nom- Nana -et s'être séparées à l'arrivée du train, elles ne pensaient plus se revoir. Mais le destin en a décidé autrement car elles se recroisent lors d'une visite d'appartement qu'elles décident finalement de prendre ensemble. C'est le début d'une longue colocation et surtout d'une grande amitié...

Nana
​Une oeuvre riche en émotions

En effet, la série enchaine les révélations et autres renversements dans le sénario afin de le faire avancer. Tout est prétexte à nous émouvoir et Nana est un peu un manège à émotions, comparable à C'était Nous par exemple. La vie est dramatisée dans Nana, on a l'impression que Ai Yazawa, mandaka de Nana ne retient que de la tragédie dans la vie. Ce coté pessimiste peut irriter, mais en temps, c'est aussi ce qui nous accroche devant la série, en espérant qu'à un moment donné, les héroïnes vont enfin trouver le bonheur.

Les personnages sortent très facilement les uns avec les autres, ce qui peut faire perdre la tête. Mais les relations dans Nana sont très bien gérées. Ici l'amour n'est pas idéalisé donc les couples affrontent rapidement les difficultés de la vie auqu'elles ils ne survivent pas toujours. On n'est pas souvent confronté à ce thème dans les mangas et cela rend l'oeuvre très réaliste . Mais la vie sentimentale des personnages n'est pas la seule ligne directrice de la série.

Nana
Une oeuvre musicale

En effet, l'autre axe de Nana est résolument musical. Nana c'est aussi l'histoire de la formation d'un groupe de rock. L'un des grands plaisirs de Nana est de voir l'ascension d'un groupe de sa formation à son succès, un peu à l'instar de Beck. Cette thématique est assez rare et du coup fortement appriéciée, surtout quand elle est portée par deux pointures de la J-music prêtant leurs voix pour les chansons de l'anime : Anna Tsuchiya et OLIVIA. Leurs chansons, qui sont plus que réussies, donnent une véritable identité aux groupes de la série et elles correspondent vraiment à ce qu'on pouvait imaginer en lisant le manga. Le studio Madhouse qui a adapté Nana en anime ne s'est pas loupé !

Le premier opening de Nana chanté par Anna Tsuchiya

Publié dans manga

Commenter cet article